Indicateurs de résultats des lycées de La Réunion

*
Les indicateurs s'efforcent d'éliminer l'incidence des facteurs de réussite scolaire extérieurs au lycée pour tenter de conserver ce qui est dû à son action propre.
Le contrôle des influences extérieures passe par un calcul qui combine des facteurs individuels (âge et sexe, niveau scolaire à l’entrée au lycée, origine sociale) et des facteurs liés à la structure de l’établissement (pourcentage de filles, part d'élèves en retard scolaire, répartition des élèves par origine sociale et note moyenne obtenue au DNB). On tient compte par exemple du fait que les lycées ayant une plus forte proportion d’enfants de cadres supérieurs ou d’enseignants ont un impact positif sur les enfants d’ouvriers ou d’inactifs qu’ils scolarisent en moindre proportion.
À partir de l’étude des relations entre les performances d’un lycée, ses caractéristiques et celles de ses élèves, on calcule les taux attendus de ce lycée. Ce sont des points de référence, qui donnent une idée de la performance des lycées comparables : ils ne constituent en aucun cas des objectifs à atteindre.
Pour apprécier l’efficacité d’un lycée, on compare la réussite de chacun de ses élèves à celle des élèves comparables scolarisés dans des lycées comparables : c’est le rôle de la valeur ajoutée qui s’obtient par différence entre taux constaté et taux attendu.
Si la valeur ajoutée est positive, le lycée réussit mieux que les lycées comparables ; si elle est négative, le lycée réussit moins bien qu’attendu.
source : education.gouv.fr

 

Denis Weiss, avril 2016. Mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons. Libre de diffusion. Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International Contact.